DERNIERES NOUVELLES
latest

728x90

header-ad

468x60

header-ad

Slider

latest

Slider Right

randomposts4

Journal de bord

Journal de bord/block-7

Pêche du bord

Pêche du bord/block-2

Pêche en mer

Pêche en mer/block-2

Pêche à pied

Pêche à pied/block-3

Pêche

Pêche

Latest Articles

Technique du bichi-bachi


Retour sur deux spots à encornets


Résumé des deux secteurs de pêche

La soirée avait mal commencé pour le premier spot, car un seul encornet de sorti. De plus la mer était trop basse, ça accrochait sans y laisser son matériel mais assez chiant étant donné que l'on ne pouvait pas animer en rasant correctement  le fond. Et les gens en faisaient très peu.

Le spot n°2 devenait une évidence, là aussi tout le monde était parti, il ne restait plus qu'un pêcheur qui était cela dit aux maquereaux espagnols. Hum... on attaque quand-même pour voir. Nous sommes restés un très long moment avant d'avoir une touche...

Puis soudain, à une heure pétante du matin , un premier sorti, puis un second un troisième etc etc. Il y avait beaucoup de petits passages, certains généreux, mais assez espacés qui fait que la session a été longue. Surtout du fait du temps perdu sur le  spot n°1


Les montages 

La technique de pêche employée reste la même que pour toutes les sorties, à savoir une canne spécial encornet pour l'animation, avec un montage bas de ligne deux turluttes, une oppai (yamashita) de couleur rose, puis pour finir une naory fuchsia (yamashita)

Si vous ne savez pas où en trouver, généralement dans un magasin proche de chez vous, une coopérative, sinon en ligne sur internet https://www.top-fishing.fr/catalogue/article/turlutte-yamashita-oppai.html

https://www.pecheur.com/achat-turlutte-yamashita-naory-range-hunter-deep-22-126737.html

Sinon une canne équipée pour pêcher au bouchon, un bas de ligne garni de deux turluttes de marque yo-zuri, couleur bleu pour celle tout en bas et le haut fuchsia.  Le plomb sera fixé à l'extrémité du tout, pour permettre de mieux sonder le fond, et donc de s'approcher au plus près sans accrocher.




  

Pêche au bar de nouveau autorisée

48ème parallèle nord 

Le Conseil de l' Union européenne vient de donner son accord, la pêche concernant la partie nord du 48ème parallèle revient donc sur la base de 1 Bar par jour et par personne.  


Encore un peu de patience

Puisqu'il nous reste encore une semaine et deux jours à attendre pour pouvoir taquiner notre ami Labrax, ce qui nous laissera pour l'année 2018 une fenêtre allant du 1er octobre au 31 décembre.

48ème parallèle sud

Rien ne change, le quota est toujours fixé à 3 Bar par jour et par personne 

Localisation exacte du 48ème parallèle 


Taille légale du Bar 42cm



Sortie encornet


AVANT-PROPOS


Cette année je n'y suis pas vraiment allé, parce-que avec tout ce monde qu'il y avait entre le printemps et l'été, à pêcher le chinchard et le maquereau...  fallait vraiment avoir envie d'aller taquiner le tube. De toute manière j'étais occupé ailleurs, entre ce blog qui demande un certain travail, le jardin et le bricolage, plus une cuisine à installer et la famille que l'on devait recevoir. Ce sont les raisons pour lesquelles je n'étais pas vraiment présent. Donc maintenant que tout est presque fini, on peut enfin se mettre à notre passion qu'est la pêche.


PRÊT POUR LA SAISON


Généralement l'encornet commence à battre son plein courant septembre, parfois il est là avant, ou sur la fin du mois, enfin tout dépend de pas mal de paramètres qui nous échappent.  Maintenant que les grandes marées sont finies, qu'il y a un peu d'appâts pour le poisson dans les semaines à venir, il est temps de commencer la saison du céphalopode et de faire quelques réserves.

ON ATTAQUE LA SAISON DE L'ENCORNET 


Hier j'étais sur un fin descendante pour un coefficient de marée de 92, la mer était plutôt calme, un peu trouble. Il n'y avait pas grand monde, ee poisson n'était pas très présent, quelle chance (sourire). On décide donc de mettre une canne bouchon à l'eau, et en parallèle on fera un peu d'animations. Les turluttes choisies, pour les couleurs seront le fuchsia et la rose en Yo-Zuri . Pour l'animation une bleue de chez Yamashita.

Plutôt calme, pas vraiment de touches, cependant les voisins en sortent, très peu et avec grande difficulté. Puis c'est mon tour au bout de quand-même presque une heure d'attente, 2 encornets. Puis rebelote, le calme plat durant encore une heure, voir un peu plus. Les gens commencent à partir, et ceux qui sont arrivés n'ont pas l'air de sortir grand-chose, plus tard ils feront les mêmes pas qui les mèneront à leur voiture. 


Donc arrivé à un moment donné on se dit "il est peut-être temps de rentrer s'il n'y a rien", "ou je reste encore un peu".  Je décide donc de rester, me fixant encore un heure, en même temps j'en profite pour changer les couleurs,  on prendra de la bleue. Cinq minute plus tard notre ami calamar décide enfin de taper, puis un autre, un autre et encore un autre etc etc. 

La partie de pêche aura duré pas loin de 05h30, et l'on dira que l'encornet était assez difficile à prendre. peut-être que la montante était mieux, mais cela dit il n'était pas loin de 04h00, et je n'avait certainement pas envie de faire  le lever du jour. Généralement ça tape bien à la descendante, enfin tout dépend, c'est assez spécial. Quoi qu'il en soit, le céphalopode était petit, idéal pour la consommation, mais aussi en tant que appâts (je garde les poches et têtes pour le bar et la dorade).



Sortie dorade

NOMBREUSES TOUCHES 

Mais hélas aucun départ
Cela dit il y en avait qui étaient très violentes

Je suis arrivé juste au moment où la nuit commençait, à peine jeté à l'eau qu'ail y avait des touches, et qui ont duré jusqu'à la fin montante, et les 10 premières minutes descendantes.

LES APPÂTS 

Pratiquement tout le temps l'hameçon était garni à l'arénicole, et sur la fin vu qu'il y avait moins de tapes, on a opté pour du Kouillou. Là par contre j'ai cru que la canne allait partir à l'eau tant le scion a plié ainsi qu'une partie de celle-ci, fort heureusement le frein a fait son travail.

BEAUCOUP DE RATÉS

Sur le début, la première touche, c'était un gros fish, impossible de le ramener, et il a fini par décrocher. Vu que ça m'est déjà arrivé, je suis en train de me demander si ce n'était pas un carrelet ? Bref... Il y a eu beaucoup d'autres ratés, des poissons qui finissaient par lâcher, dont un carrément au bord, reparti avec les vagues.

DEUX GRISETS





Pour l'un qui fera 26 cm tandis que l'autre 27 cm,  sortis avec deux techniques différentes. La première avec une ligne toute prête vendue dans le commerce, sur laquelle on fixera un  simple plomb  ou grappin à l'extrémité. La seconde, au coulisseau. Il y en a plein d'autres, mais chacune sera à adapter en fonction de la nature de la plage, s'il y a beaucoup de courant, de rouleaux, ou que au contraire la mer soit calme, pareil pour l'éventualité où il y aurait des algues et que la plage soit creuse ou plate. 













MONTAGE COULISSEAU 



Celui que j'utilise dans 90% des cas, que ce soit pour pêcher le bar la dorade ou le requin. Il n'est peut-être pas très discret de part son coulisseau, mais il donne malgré tout de très bons résultats. L' avantage c'est que le poisson, lorsqu'il attrape l'appât, ne sent aucune résistance, il suffit de le laisser partir ou d'attendre qu'il revienne pour ensuite le ferrer.






MONTAGE TOUT PRÊT

A l'extrémité il faudra y ajouter un plomb ou grappin, avec le poids qui sera défini en fonction de la nature du courant, plus il sera fort plus le leste devra être lourd. Ce qui est bien ici, c'est le nombre d' hameçons (3), il arrive que lorsque l'on lance, qu'un appât s'en aille, le jour on le voit immédiatement, mais la nuit c'est une autre paire de manche. Pour autant, j'aurai tendance à dire que c'est peut-être un peu trop, deux suffirait, à condition de bien fixer vos appâts.












DOUARNENEZ BRACONNAGE EN BANDE ORGANISÉE

IL FAUT FERMER LE PORT AU PLUS  VITE 

En principe c'est quelque-chose qui doit être fait courant printemps 2019.  Comme il est indiqué lors d'une parution dans le journal Le Ouest France, la décision émane du conseil portuaire qui s'est tenue le 18 mai 2018, reprenant la proposition du 20 avril de cette même année.  en clair, les zones oranges ci-dessous, représentent les secteurs où la pêche sera définitivement interdite


EN ATTENDANT LA SITUATION EST CRITIQUE 

L'année dernière, l'on a compté beaucoup de monde s'adonnant à l'activité de la pêche de loisir. Mais ce qui a  posé le plus de problèmes en 2017, ce sont des bandes organisées venues braconner aux yeux de tous, jours comme nuits. Tels des entrepreneurs, à plusieurs par voiture, se relayant à tour de rôle, l'un pêchant, l'autre dormant. Tandis que des caisses de poissons étaient pleines, l'un les emportait pour remplir le coffre, l'autre continuant à pêcher et ainsi de suite. Soit par soirée en moyenne 150 à 200 personnes,  et beaucoup plus certaines fois. Ils ne venaient pas que en fin de semaine, mais tous les jours, tant qu'il y avait du poisson à pêcher. Et je les ai assez observé, pour vous dire, que une seule de ces voitures contenait au moins mille poissons pour ne pas citer 2000. Alors faites le calcul sur une semaine... au bas mot, en étant gentil, cela représente 5 à 6000 fish par véhicule. La saison commence en juillet dira-t-on, elle ne se terminera pas avant le 15 octobre.  Non ils ne roulent pas en 2cv mais de belles voitures assez récentes, pas des véhicules à proprement parlé de gens pauvres , et pour certains cela va jusqu'à la coupé sport.

L'autre problème concernant l'année 2017, et qui reprend un peu toutes les années précédente, concerne des bagarres, des vols, menaces de mort physiques ou verbales, dégradations et problèmes sanitaires.

A tel point que... ayant discuté avec l'ensemble de la communauté du port, de la commune, amateurs ou professionnels, tous demandaient la fermeture du port ne voyant aucune autre solution. Enfin peut-être pas tous le monde, mais une très grosse majorité. 

2018 EST UN CAUCHEMAR FAUT-IL ATTENDRE 2019 ?


TROP DE MONDE ET BRACONNAGE À FOISON

De mes propres yeux je m'y suis rendu tard dans la soirée, par curiosité,  voir si l'on faisait un peu d'encornet et du poisson. Un vrai carnage, les caisses de poissons toutes remplies allaient de la cale jusqu'à presque le bout de la jetée du Rosmeur "mur de la honte". Avec le même scénario, tandis que les uns pêchaient, les autres se chargeaient de tout transporter jusqu'à la voiture, pour tout vider dans le coffres et revenir avec les caisses pour enfin les remplir à nouveau et ainsi de suite. Ce ne sont pas des gens qui habitent à côté et qui viennent pêcher par habitude, non des personnes qui ont été expulsées d'autres ports, qui viennent par centaines, et prêtes à faire 2 voir 3h00 de route

GRAVES PROBLÈMES DE SÉCURITÉ

Sauf que cette fois, il y avait beaucoup plus de monde, tellement que au début j'ai pensé, en voyant tout ça de loin, que c'était une fête, alors que non. Maintenant ils ne se contentent  plus de pêcher face au large, ils pêchent aussi à l'intérieur du port. Le gros problème étant cette fois, celui de la sécurité. Car le passage est devenu très étroit, à ce sujet je me suis pris les pieds dans du nylon qui traversait d'un bout à l'autre le quai. Il suffisait que je chute, pour involontairement éjecter une ou deux personnes du quai qui auraient atterri directement sur les pontons. 

POUR FINIR...

Les pontons professionnels sont interdits à la pêche, là encore ils s'en fichent complètement parce-que  c'était blindé de monde, idem sur les bateaux. A signaler aussi, que comment ne pas être surpris que les pêcheurs de métier se sont encore plaint, pas plus tard que ce soir, de nouveaux vols à bord de leur bateau. 

Il serait peut-être bon d'anticiper le printemps 2019, et d'interdire définitivement la pêche à tout de moins Le Rosmeur "mur de la honte" sans plus tarder, c'est-à dire immédiatement par un arrêté. 



JAKY SABOT leurre naturel peau animale

JAKY SABOT leurre naturel peau animale


Une nouveauté sortie depuis peu, à tester si l'envie vous prend